Traditionnellement, c’est-à-dire avant leur sédentarisation, les Inuits tiraient leur subsistance de la chasse et de la pêche. Même s’ils vivent dans des villages permanents depuis plusieurs années, ces activités sont toujours importantes pour assurer leur alimentation et leur revenu. Maintenant, plusieurs Inuits travaillent pour les corporations de villages nordiques, les coopératives et les entreprises reliées aux domaines de la construction, des mines, des services et du transport aérien.

Les coopératives

À la fin des années 1950, les Inuits ont mis sur pied des coopératives qu’ils gèrent eux-mêmes. Ces magasins coopératifs leur permettent de contrôler l’achat de marchandises en provenance de l’extérieur et la vente de leurs produits, comme les sculptures en stéatite. C’est à partir de cette époque que le talent des sculpteurs inuits a été reconnu internationalement. Ainsi, l’art et l’artisanat sont devenus une source de revenus pour certains Inuits.

Le développement économique

Depuis leur création, les coopératives jouent un rôle important dans l’évolution économique du Nunavik. Elles renforcent aussi l’autonomie économique des Inuits. Les villes du Nunavik sont petites et isolées. Les possibilités d’emploi sont parfois limitées. Certains emplois nécessitaient une formation spécialisée (comme des diplômes de CEGEP ou d’université) qui n’était pas disponible dans les communautés. Des non-Inuits étaient parfois envoyés par avion pour occuper ces emplois. Aujourd’hui, des personnes travaillent pour offrir des opportunités d’éducation au Nunavik afin que les étudiants n’aient pas besoin de quitter leur famille pour recevoir une éducation post-secondaire.

Images supplémentaires et temps plus récents !

Auteur : Basé sur des textes du Récit de l’univers social. Adapté avec des ajouts par LEARN.

* sédentarisation: phénomène où un peuple adopte le mot de vie sédentaire (vivre toujours au même endroit)